critique

English Version

 

En artiste accomplie et gratifiée de belles distinctions, TRACY nous avait habitués à son art du paysage un peu éthéré mais très présent. Désormais elle s’autonomise par rapport à la figuration, signant ainsi une volonté farouche d’indépendance vis-à-vis de la réalité du monde sensible qu’elle cherche aujourd’hui à sublimer.

Forte d’une belle expérience à manier habilement la brosse et le couteau, et à marier de belles harmonies colorées, Tracy nous emporte aujourd’hui dans son monde abstrait novateur, alliant harmonieusement les grands acquis de l’Abstraction qui a largement dominé l’Art Contemporain depuis le début du XXème siècle, cette « autre fin que l’imitation purement formelle de la nature » que nous décrit Hegel dans son Esthétique.

L’art abstrait singulier de TRACY est un monde rêvé, un monde dépouillé, un monde bien construit fait de belles compositions équilibrées géométriques ou tourbillonnantes. Un monde où la quête de la pureté et de l’harmonie visuelle est tangible. Un monde qui rappelle parfois ce sublime art du vitrail, tant la lumière qui en émane semble jaillir du fond de l’œuvre. Un univers qui fuit l’illusionnisme figuratif pour céder le pas à une vision d’un monde idéal intérieur, sorte d’accomplissement ultime de l’artiste. Ce monde de Tracy ne peut que nous étonner et nous séduire.

Francine Bunel-Malras - Historienne de l’art

 

 

En quelques années, TRACY (Martine Rue), exposante en nombreux salons régionaux, y a récolté de multiples prix officiels avant d'aborder la redoutable mais enrichissante position d'invitée d'honneur.

Il faut admettre que le public fréquentant ses expositions ne s'y est pas trompé en lui décernant bien souvent son prix. En effet, en toute simplicité, sans fastidieux étalage de recherches, TRACY captive incontestablement qui observe ses peintures: elle y joue du couteau avec une étonnante virtuosité où se privilégient de somptueuses compositions florales, et des sites ruraux d'un charme sans discussion pour qui aime et apprécie la créativité figurative et le clacissisme pimenté de sa composition.

TRACY m'ébahit telle une artiste farouche, spontanée, qui puise dans sa vitalité ce plus de dynamisme qui métamorphose de modestes pétales en brassées magiques de rythmes et de couleurs. Qu'il s'agisse d'un bouquet, d'un pan de broussailles déniché dans un chemin creux ou de sites piquetés par les éléments, l'enchantement est bien là, pimenté d'effets bien reconnus des saisons.

Et tout cela pétille, frémit, s'échappe du cadre formel et passif pour construire un style bien particulier grâce auquel TRACY sait surprendre et séduire.

André RUELLAN, critique d'art

2007 - Tracy - tous droits réservés - référencé sur art-culture-france.com